Visite guidée . prof . TV . Invectives . Editos . Bio/chro/info . FDlivres . Articles/docs . Débats . Dialogue avec les oeuvres . Lettres . Forum .
Abonnement
Rechercher
Plan
Accueil
Contact
Liens

 

Articles/docs


  • Mars 2014 : deux films, une vision totalement dépassée du nazisme - Diplomatie et Monument’s Men

    En matière d’histoire du nazisme, les contradictions ne font que croître et enlaidir. Les témoins disparaissent mais les passions ne s’apaisent pas le moins du monde. Et le moralisme ne semble pas disposé à céder la place sans de très rudes combats d’arrière-garde. Témoin, sur la libération de Paris, la relance de l’héroïsation du consul suédois Raoul Nordling par une pièce de théâtre devenue un film, l’un et l’autre destinés à nous faire frissonner, chaque fois que nous voyons la tour Eiffel, à l’idée que Hitler a failli la (...)

    Lire la suite

  • Eva Tichauer -

    Survivante de la rafle du Vel d’Hiv et d’Auschwitz, longtemps active dans la FNDIRP et présidente de sa section du Val d’Oise, visiteuse des lycées et collèges du département, Eva vient de revenir en région parisienne après quelques années d’exil ensoleillé, et a élargi son monde grâce à la Toile.
    On peut la retrouver ici .
    Et en librairie.
     :
     :
     :
     :
     :
     :
     :
     :
     :
    une vaillante internaute en son logis (...)

    Lire la suite

  • Raoul Nordling en mai 1940 - documents pour l’étude du Haltbefehl devant Dunkerque

    Critique du livre de Vanwelkenhuyzen
    Tenue secrète notamment par Paul Reynaud dans les deux premières versions de ses mémoires (1947 et 1951) et par le gouvernement suédois dans le recueil de documents sur son attitude pendant la guerre qu’il fit paraître en 1947, une démarche de bons offices, visant au rétablissement de la paix entre l’Allemagne nazie et la France en mai 1940, effectuée par le consul général de Suède en France Raoul Nordling, a fini par faire surface en 1956. Cette révélation, avalisée par la (...)

    Lire la suite

  • Une interview de Stéphane Hessel - sur les débuts de la Résistance

    texte paru dans le magazine Histoire(s) de la Dernière guerre n° 6 (juillet 2010)
    Stéphane Hessel, né allemand (d’un père juif et d’une mère luthérienne) en 1917 et candidat aux élections régionales françaises de 2010 (en position non éligible cependant !) sur la liste francilienne de Cécile Duflot, a été entre-temps, après une enfance évoquée dans le roman Jules et Jim dont sa mère Helen inspire le personnage principal (tandis que l’auteur, Henri-Pierre Roché, lui a servi de second père), un jeune lettré ballotté entre deux pays (...)

    Lire la suite

  • Au sources de l’appeasement : l’accord naval de 1935 - extrait de ma biographie de Hitler (1999)

    Episodes précédents : le Royaume-Uni, brièvement dirigé de 1929 à 1931 par des travaillistes angéliquement pacifistes, a retrouvé ensuite un gouvernement conservateur dont l’homme fort est Stanley Baldwin (1867-1947), qui, le 7 juin 1935, reprend le titre de premier ministre au travailliste dissident John Ramsay Macdonald. Le gouvernement MacDonald, dont le libéral dissident John Simon dirigeait les Affaires étrangères, avait accueilli sans beaucoup froncer le sourcil l’arrivée de Hitler au pouvoir en (...)

    Lire la suite

  • Pierre d’achoppement - Un texte très contesté sur la folie de Hitler

    Texte mis en ligne le 25 mai 2012 sur un forum dans le cadre d’un débat sur la possibilité que Hitler ait songé à reporter au dernier moment son offensive du 22 juin 1941 contre l’Union soviétique :
    La folie de Hitler me semble la clé permettant de trancher nos passionnants débats.
    Elle ne fait qu’un avec son antisémitisme, si on appréhende convenablement celui-ci : le point fondamental, c’est qu’un match se déroule entre
    une entité parasitaire et maléfique, visant une domination du monde qui ne signifierait (...)

    Lire la suite

  • Lettre à François Hollande - par courriel, le 18 juin 2012

    François Delpla
    historien du nazisme et de la Seconde Guerre mondiale
    Monsieur le Président,
    En ce 18 juin qui marque à la fois l’anniversaire que vous savez et le premier jour de votre pouvoir dans sa plénitude, par l’effet des élections législatives, je voudrais vous mettre au courant d’une grave carence de votre prédécesseur, relative à l’appel auquel je faisais allusion plus haut.
    Ce texte a été admis en 2005 au patrimoine mondial de l’UNESCO, sur proposition conjointe de la France et du Royaume-Uni.
    Je (...)

    Lire la suite

  • L’évasion de Raymond Aubrac, le 21 octobre 1943, à nouveau contestée - Nouvel écho de la calomnie "Chauvy".

    rappels chronologiques
    Stéphane Courtois écrit à propos de l’évasion du 21 octobre 1943
    (dans une charge d’une indécence qui n’a d’égale que son indigence, le soir de l’annonce du décès de Raymond Aubrac, sur le blog de Jean-Dominique Merchet dans Marianne, sous le titre "Aubrac était un agent communiste") :
    Q. Son rôle durant la Résistance a fait l’objet de polémiques. On se souvient d’un procès contre l’historien Gérard Chauvy et d’une table ronde organisée en 1997 par Libération. Qu’en pensez-vous ?
    R. Pendant (...)

    Lire la suite

  • Raymond Aubrac - "tel qu’en lui-même enfin l’éternité le change"

    Raymond Aubrac : une vie de résistant
    Article paru dans Dernière Guerre mondiale le 1er mai 2012
    Il n’a pas tout à fait tenu jusqu’au centenaire de la mort de Jean Jaurès, le 31 juillet 2014, qui aurait été aussi le sien. Ses quatre-vingt-dix-sept années auront été des mieux remplies . Son action de résistant, la plus connue, gagne à être éclairée en amont et en aval.
    En septembre 1939, c’est un ingénieur de vingt-cinq ans issu de l’école des Ponts et chaussées, marxisant, en partie formé aux Etats-Unis, atterré par le (...)

    Lire la suite

  • L’héritage de la Seconde Guerre mondiale - article paru en mai 2012 dans le bimestriel en ligne "Dernière Guerre"

    texte mis en page, avec notes et illustrations
    On ne va pas trouver ici un relevé des transformations politiques, technologiques, idéologiques et autres induites par les combats qui ont opposé des êtres humains entre 1939 et 1945. Je voudrais seulement constater que cette guerre imaginée, pensée, préparée et entreprise par un individu, Adolf Hitler, n’a engendré après son dénouement aucune analyse sérieuse de ce qui avait bien pu se passer, et que cette carence pèse très lourdement sur le monde actuel.
    Dans les (...)

    Lire la suite

  • Mai 1942 : le général Brooke intriguait avec Pétain en cachette de Churchill ! - c’est du moins ce que la BBC colporte en 2012

    On connaissait déjà le prétendu traité secret signé entre Pétain et Churchill par l’intermédiaire du professeur Rougier, en novembre 1940.
    Voici à présent qu’une simple feuille signée du général Brooke et d’ailleurs, à ce jour, incomplètement publiée, découverte à Kew (mais la cote n’est pas donnée) par l’historien Eric Grove (spécialisé en histoire navale), datée sans plus de précision de mai 1942, sert de support à toute une émission d’une demi-heure, largement annoncée, et diffusée le 19 mars.
    Un article en français résume ainsi l’affaire (...)

    Lire la suite

  • L’historien Guy Pervillé censuré au ministère de la Culture -

    en débattre sur le forum
    Le 4 janvier 2012, le ministère a dévoilé la liste des traditionnelles « célébrations nationales », commémorant des événements survenus en France (ou intéressant ce pays), en un millésime dont le dernier chiffre est celui de l’année en cours.
    Un changement de vocabulaire a été annoncé par la même occasion : les « célébrations nationales » deviennent les « commémorations nationales ». Un texte introductif du ministre, Frédéric Mitterrand, justifie cette évolution dans des termes qui ne peuvent que (...)

    Lire la suite

  • L’appel radiodiffusé le 18 juin 1940 - en allemand, seule version connue !

    Extrait de Histomag mai 2010
    L’UNESCO roulé dans la farine par Londres et Paris
    Dans les archives fédérales suisses de Berne, le compte-rendu du discours du général du Gaulle apparaît dans le Bulletin n° 153 publié par le Gruppe Ohr (Service écoute de la Division Presse et Radio de l’Etat-major Suisse) à 6h00 le 19 juin 1940, à la page 3.
    Il est rédigé en allemand. Le voici tel que Christian Rossé nous l’a aimablement fourni :
    (11) England (frz.) 2200 General de Gaulle (Sous-secrétaire d’Etat de guerre dans (...)

    Lire la suite

  • Les relations Hitler-Göring -

    en ligne depuis 2002 (avec des illustrations) sur le site Histoire de l’Aviation
    Hermann Göring est le plus bourgeois des dirigeants nazis, à la fois par ses origines et par son train de vie. Fils d’un haut fonctionnaire, As de l’aviation en 1914-1918, il rencontre Hitler en 1922 et devient rapidement chef des SA. Après une éclipse due à une vilaine blessure lors du putsch manqué de Münich, dont il était, avec Hitler, le maître d’oeuvre, il devient député en 1928.
    Hitler rode alors une stratégie consistant à (...)

    Lire la suite

  • Statut des Juifs : une falsification pétainiste de 1954 - dans l’Histoire de Vichy de Robert Aron (t. 1, p. 314-316)

    On savait ce livre pétainiste, sur un mode plutôt mineur (sans exalter la politique du maréchal, il le décrit comme bien intentionné et en proie à des contraintes). On ne le savait pas entaché de falsification militante.
    Ses pages sur la genèse du premier statut des Juifs (celui d’octobre 1940) accouchent d’une thèse que je n’ai pas trouvée antérieurement (la littérature pétainiste de l’époque : Isorni, L-D Girard, Bouthillier, etc., évite en général le sujet) : il se serait agi d’un effort pour rétablir une "continuité (...)

    Lire la suite

  • De Gaulle et Manstein pendant la drôle de guerre - drôles de dissertations sur l’arme blindée

    Article publié dans Histoire(s) de la Dernière guerre n° 3, janvier 2010
    On résume parfois les prémisses du choc de mai 1940 par le contraste entre un mémorandum du colonel de Gaulle, accueilli avec scepticisme dans son pays, et un certain nombre de mémoires du général von Manstein, qui ont été largement pris en compte lors de la préparation de la dévastatrice offensive allemande. La relecture de ces textes
    fait apparaître une réalité plus complexe.
    Erich von Manstein (1887-1973) est, depuis la campagne de Pologne, (...)

    Lire la suite

  • La captivité de Reynaud et de Mandel : une vision nouvelle de l’Occupation - Les révélations de Robert Courrier

    Article inédit
    Achevé le 27 décembre 2006, dans le cadre de la préparation du livre Qui a tué Georges Mandel ? (l’Archipel, 2008)
    Robert Courrier est né en 1926. Son père Charles, commissaire de police, a été assassiné à la veille de la Libération et c’est en essayant de comprendre pourquoi qu’il a réuni les pièces d’un dossier palpitant. Il en a déposé un exemplaire à l’Institut d’histoire du temps présent et un autre aux Archives nationales, il y a une dizaine d’années dans les deux cas. Ces pépites sont présentées sur ce site (...)

    Lire la suite

  • Le point sur Pétain fin 2010 - Décembre 1940, soixante-dix ans plus tard

    inédit (écrit le 18 décembre 2010)
    La revue L’Histoire de ce mois-ci, dans le feu de la polémique ouverte en octobre par la publication d’un brouillon du statut des Juifs annoté par le maréchal, publie une interview d’Henry Rousso.
    Extraits (mes commentaires et remarques entre crochets) :
    Philippe Pétain sous le feu des projecteurs
    Par Henry Rousso
    Philippe Pétain fait l’actualité ! Le Mémorial de Shoah a divulgué un avant-projet du Statut des Juifs de Vichy annoté de la main de Philippe Pétain. Et Arte diffuse le (...)

    Lire la suite

  • Les "embellissements" du journal de Paul Baudouin - une source miraculeuse entrevue en janvier 1995

    Ministre des Affaires étrangères de Pétain après avoir été secrétaire d’Etat de Reynaud, le banquier Paul Baudouin (1894-1964), fils naturel du compagnon de Gambetta Maurice Rouvier, a publié en 1948 un livre intitulé Neuf mois au gouvernement / Avril-décembre 1940. Ce document a été utilisé comme source par beaucoup d’historiens, soit à propos du ministère Reynaud, soit, plus encore, pour éclairer le premier semestre de celui de Pétain dont, il est vrai, les conseils des ministres sont par ailleurs très mal connus. Or (...)

    Lire la suite

  • Le vol de Rudolf Hess vers l’Ecosse - Leçons d’un récent débat

    inédit
    Des échanges parfois vifs ont eu lieu récemment sur divers forums :
    Monde en guerre
    Livres de guerre
    Passion-Histoire
    L’embrasement du monde dit aussi "forum vert"
    et celui du présent site, sur lequel j’ai aussi résumé une partie du débat.
    Voici les conclusions que j’en tire en ce 10 mai, à l’occasion du soixante-dixième anniversaire du vol.
    Ce débat est utile à tous, du moins à ceux qui veulent bien se laisser informer, modifier et influencer par lui, tous neurones disponibles et activés. (...)

    Lire la suite

  • Le fameux télégramme de Prytz (17 juin 1940) - (inédit)

    Ce télégramme, adressé au ministre suédois des Affaires étrangères, Günther, a suscité force remous, bien résumés par John Costello en 1991 dans son ouvrage Les dix jours qui ont sauvé l’Occident. Ayant été l’un des premiers à le voir dans les archives suédoises, il n’en donnait que des extraits. En voici le texte intégral, recueilli et traduit par un historien de mes amis (Halifax est le ministre des Affaires étrangères du cabinet dirigé par Churchill, Butler est son sous-secrétaire d’Etat et Prytz le représentant (...)

    Lire la suite

  • Hitler était fou - Les leçons, pour l’historien, de la cure de Pasewalk

    discutons-en
    et sur Fantasque Time Line
    Hitler fou ? Vous n’y pensez pas ? Où serait sa responsabilité ?
    Pourtant, l’idée fait son chemin, à partir des travaux d’un pionnier américain extraordinairement courageux nommé Rudolph Binion.
    Son disciple anglais David Lewis lui a consacré un site somptueux.
    Des rieurs un peu gras ont négligé ces découvertes sous le prétexte qu’au point de départ se trouve un roman.
    Voyons comment Binion le résume :
    Le roman est centré sur la "guérison miraculeuse" à "P." d’un nommé "A. H.", (...)

    Lire la suite

  • Pascal Convert filme Raymond Aubrac -

    Après le décès de Lucie, Pascal Convert, sculpteur, cinéaste et déjà auteur d’un documentaire et d’un livre sur le résistant communiste Joseph Epstein, a interrogé Raymond Aubrac sur l’ensemble de sa vie et de son activité, en filmant ses réponses.
    Le livre (portant sur l’ensemble de sa carrière) sort au Seuil le 10 mars 2011.
    Le film, prochainement diffusé à la télévision, se présente en deux parties. Voici la couverture de la première, qui porte sur les années de guerre (...)

    Lire la suite

  • Comment il faut lire les documents - extrait d’un livre de Fabrice Bouthillon

    .
    .
    .
    Les documents sur l’histoire du nazisme sont encore trop souvent pris au pied de la lettre. Notamment quand ils semblent permettre d’accabler ou de railler les dirigeants de ce régime. Inversement, on donnera facilement le bon Dieu sans confession à des adversaires du nazisme.
    Heinrich Brüning (1885-1970) est le premier des trois chanceliers allemands de l’année 1932 qui ont cédé peu à peu le terrain aux nazis, triomphants à la fin du premier mois de l’année suivante, et donc le mieux considéré, (...)

    Lire la suite

  • Churchill et la crise rhénane (mars-avril 1936) - Deux articles d’époque et un débat d’aujourd’hui

    Ces articles sont parus dans l’Evening Standard respectivement le 13 mars et le 3 avril 1936, Churchill donnant alors à ce périodique, environ toutes les deux semaines, un article sur la situation internationale. Ces textes reparaissent au début de 1939 dans un recueil intitulé Step by step, précieux pour étalonner les positions du futur premier ministre dans les crises des années 30. La traduction française attendra près de dix ans : elle sort chez Amiot-Dumont en janvier 1948, sous le titre Journal (...)

    Lire la suite

  • Le statut des Juifs annoté par Pétain - Un arc-en-ciel de points de vue d’historiens

    Pour l’anniversaire présumé (à tort) du premier statut des Juifs édicté par le gouvernement de Vichy, Serge Klarsfeld a produit devant la presse, à l’aube du 3 octobre 2010, un brouillon annoté de la main du maréchal.
    Dans les jours qui ont suivi, les réactions des historiens les plus en vue ont été fort diverses. Elles se distribuent suivant un arc-en ciel, à partir de Klarsfeld lui-même, qui estime qu’on tient là une "preuve définitive" que Pétain a durci le statut et était le plus antisémite de cette mafia ministérielle. (...)

    Lire la suite

  • Pétain et les Juifs - article paru en septembre 2008 dans le magazine "Seconde Guerre mondiale"

    (numéro spécial sur la Solution finale, éditions Astrolabe)
    Le maréchal né en 1856 et vainqueur de la guerre précédente ne semble pas, avant son entrée en politique en février 1934, avoir nourri de prévention envers les « israélites ». Son antisémitisme est une lubie tardive, qu’on peut rattacher à deux événements : les troubles de 1934 et la défaite de 1940. Il a eu pour professeur dans la première période Charles Maurras, et dans la seconde Hitler en personne.
    Maurras, qui dirige un mouvement et un journal de tendance (...)

    Lire la suite

  • Des perles contre l’histoire (suite) -

    perles plus récentes
    Après l’autodafé d’une librairie pro-palestinienne
    Vendredi 3 juillet, la librairie "Résistances" a eu la visite de quatre personnes cagoulées qui ont entassé les livres sur le sol avant de les arroser d’huile. Ils se réclamaient d’un groupuscule baptisé "Ligue de défense juive".
    Les médias ont, à quelques exceptions près, étouffé l’affaire. Elisabeth Lévy s’est indignée et des faits, et du silence, sur le site "Causeur". Parmi les 607 réactions, celle d’un "Gaétan Brunoy" :
    Toute cette histoire de (...)

    Lire la suite

  • Pour l’abolition de la loi "Gayssot" - intervention au colloque "Droit, Justice et Histoire"

    (éditorial sur le même sujet)
    Ce colloque, organisé par l’Institut des Droits de l’Homme des Avocats Européens que préside Bertrand Favreau, a eu lieu à la Maison du Barreau, Paris, le 29 octobre 2009.
    La publication de ses actes est attendue en 2010 aux éditions Bruylant de Bruxelles.
    =====================================================
    Me Kiejman vient de rappeler un combat que nous avons mené parallèlement, lui en avocat et moi en historien, pour nettoyer l’admirable exploit de Lucie Aubrac de la bave (...)

    Lire la suite

  • L’affaire Haenel-Karski (2009-2010) - La thèse de "l’abandon des Juifs" a-t-elle un sens ?

    Le 15 février 2010, Laurent Lemire interroge Jorge Semprun, qui lui répond entre autres  : A-t-on le droit de parler de la Shoah dans un roman ? Oui. A-t-on le droit de parler de la Shoah si on n’est pas Claude Lanzmann ? Oui.
    L’échange prend place dans un débat ouvert en juillet précédent, quand ont commencé à circuler les épreuves d’un roman de la rentrée sur lequel Gallimard et son employé Philippe Sollers comptaient beaucoup : Jan Karski, de Yannick Haenel.
    Le personnage dont le nom sert de (...)

    Lire la suite

  • Témoignage de Rochus Misch sur Rudolf Hess - recueilli à Berlin le 28 octobre 2006

    Itv par Antoine Dauer et François Delpla
    Berlin le 28 octobre 2006
    Transcription par Andrea Weber et François Delpla
    Introduction
    Dans le cadre de la préparation du film de Daniel Costelle et Isabelle Clarke Eva Braun dans l’intimité du Führer (diffusé pour la première fois sur TF1 le 12 juin 2007), une équipe de tournage a passé une journée chez l’ancien garde du corps de Hitler, âgé alors de quatre-vingt-sept ans. Il avait mené, après dix ans de captivité en URSS, une vie discrète à Berlin en compagnie de son épouse, (...)

    Lire la suite

  • Une interview de Patrick Desbois - La "Shoah par balles" en Ukraine et Biélorussie

    parue dans le magazine Seconde Guerre mondiale (éditions Astrolabe / rédacteur en chef : Nicolas Pontic), numéro hors série "La Solution finale" dirigé par F. Delpla, septembre 2008
    Le judéocide en Ukraine était-il ignoré ou méconnu ?
    Le judéocide en ex URSS est largement ignoré. On savait bien sûr qu’il y avait eu sur le front russe des atrocités commises à l’encontre des Juifs, mais ce que l’on ignorait surtout c’était leur ampleur. Tout d’un coup, on se rend compte que les faits sont loin d’être établis et qu’il y a (...)

    Lire la suite

  • La décision anglaise de continuer le combat (fin mai 1940) - article paru dans Histomag

    édition originale illustrée
    Churchill prétendait que l’Angleterre ne s’était pas interrogée une seconde, au moment de la défaite de la France, sur l’opportunité d’une poursuite de la guerre en solitaire, mais s’était cabrée comme un seul homme devant le défi hitlérien. Pendant longtemps, aucun historien n’a mis en doute cette affirmation qui, à vrai dire, arrangeait beaucoup de monde, et pas seulement en Grande-Bretagne.
    Pour nous limiter au cas français, les gaullistes ne pouvaient que se féliciter de cette unanimité (...)

    Lire la suite

  • Préface au "Dernier des Justes" - édition 2006 de fragments du journal de Félix Kersten - préface de François Delpla

    livre édité par Patrick Robin. Textes de Felix Kersten (médecin et masseur de Himmler) choisis et présentés par son fils Arno et Emmanuel Amara. Aide à la rédaction de la préface : Edouard Husson.
    Préface
    Une première approche d’historien
    Vous avez dans les mains un des ensembles documentaires sur le nazisme les plus importants qui soient jamais venus au jour. Parmi les pièces qui ont fait surface au cours des dernières décennies, seul le journal de Goebbels peut lui être comparé, non point certes par le volume, mais (...)

    Lire la suite

  • Texte intégral de la conversation de Montoire -

    Akten der deutschen auswärtigen Politik, D XI 212, p. 326-332.
    Le compte rendu porte la signature de l’interprète Paul Schmidt.
    Traduction : François Delpla, Montoire, Albin Michel, 1996 (annexes p. 438-444).
    Note du traducteur
    Ces archives allemandes saisies en 1945, et éditées lentement par une commission internationale d’historiens dans les années 1950 et 1960 (la délégation française étant dirigée par Maurice Beaumont), ont été publiées en français par Plon sous le titre Archives secrètes de la (...)

    Lire la suite

  • Décès de Himmler : les annonces du colonel Murphy -

    Traduction :
    Pour Williams de la part de Murphy
    Heinrich Himmler s’est suicidé le 23 mai à 23h 05 dans une maison de Lunebourg. Aucun doute possible sur l’identité. La méthode utilisée était une ampoule de cyanure de potassium cachée dans sa bouche. Toutes mesures possibles prises pour l’éviter sans succès. Détails suivent.
    Traduction :
    Détails H. Himmler comme sous (.) Le 22 à 17 h, trois Allemands en vêtements civils ont été arrêtés par l’armée et la FSP contrôlant ( ?) un pont à Bremervorde. Ils possédaient des (...)

    Lire la suite

  • Procès de Riom : un inédit capital - Une lettre de son avocat à Georges Mandel, le 4 octobre 1941

    inédit
     :
    Me Goëau-Brissonnière écrit à son illustre client qu’un proche collaborateur du ministre de la Justice de Vichy, Barthélemy, vient de lui confirmer (car une "note officieuse" le suggérait déjà) que seuls lui-même et Paul Reynaud allaient comparaître au procès de Riom, les autres accusés (Blum, Daladier, Gamelin etc.) étant jugés par le seul maréchal Pétain.
    Soit exactement l’inverse de ce qui devait se passer, dans les mois suivants ! Pétain allait en effet prononcer des sentences d’internement "dans une (...)

    Lire la suite

  • Dérives à l’INA, à la BBC et aux National Archives - de la démocratisation urgente de l’information historique

    Au printemps de 1990, une équipe de retraités faisant de l’histoire leur violon d’Ingres a publié un riche dossier sur les flottements du texte du premier appel du général de Gaulle, et les incertitudes de l’horaire de sa diffusion. Nul ne s’en est ému, à part le Figaro, qui a consacré à l’affaire une page complète... en pleines vacances d’été (et un mois après les célébrations du cinquantenaire !).
    En 2000, votre serviteur, qui avait entrepris en 1993 dans Churchill et les Français le premier travail d’histoire (...)

    Lire la suite

  • Déclaration finale de Göring - Nuremberg, août 1946

    DÉCLARATION FINALE DE L’ACCUSÉ GÖRING, SAMEDI 31 AOÛT 1946, AU DÉBUT DE L’AUDIENCE DU MATIN
    Le Ministère public, dans ses réquisitoires, a dit que la défense et la production de ses preuves n’avaient aucune valeur. Les déclarations sous serment des accusés ont été acceptées comme véridiques là où elles pouvaient étayer l’accusation, et considérées comme parjures lorsqu’elles étaient en opposition avec l’accusation. Cette conception est très primitive, mais ne forme pas une base convaincante pour la production des (...)

    Lire la suite

  • Une controverse sur la mort de Himmler (2005-20 ??) - (avec de larges extraits d’un article fondamental de Ben Fenton)

    Le suicide de Himmler (par absorption d’une dose de cyanure dissimulée dans sa bouche, peu après son identification par des soldats britanniques et alors qu’ils le fouillaient) n’avait jamais été sérieusement mis en doute. Il l’a été brusquement en 2005 par un historien bien considéré, Martin Allen, qui dans son livre Himmler’s Secret War produisait trois documents d’époque faisant penser à un assassinat. Mais très vite on parla de faux et on annonça une enquête, sans grandes précisions, sans plainte et sans (...)

    Lire la suite

  • Le nazisme et le secret - Un document fondamental

    Hitler, en sa double qualité de Führer de l’Allemagne et de commandant suprême de son armée, édicte le 11 janvier 1940 le décret suivant :
    Gründsätzlicher Befehl
    1. Niemand : Keine Dienststelle, kein Offizier dürfen von einer geheimzuhalktenden Sache erfahren, wenn sie nicht aus dienstlichen Gründen unbedingt davon Kenntnis erhalten müssen.
    2. Keine Dienststelle une kein Offizier dürfen von einer geheimzuhaltenden Sache mehr erfahren, als für die Durchführung ihrer Aufgabe unbedingt erforderlich ist. (...)

    Lire la suite

  • Daladier prêt à renier la déclaration de guerre - Un nouvel éclairage sur la période de Montoire (inédit)

    Dans le Journal de captivité de Daladier, en librairie depuis 1991, le récit qui suit semble n’avoir guère été remarqué.
    L’ancien président du conseil français (d’avril 1938 à mars 1940), qui avait aussi occupé le ministère de la Guerre avant, pendant et après cette présidence (de juin 1936 au 18 mai 1940), tient un journal à partir de son arrestation par le gouvernement de Vichy, le 6 septembre 1940.
    Non seulement, au début, le principal chef d’accusation brandi contre lui est d’avoir déclaré la guerre, un reproche fait (...)

    Lire la suite

  • Mandel et Reynaud - inédit

    Paul Reynaud, après la guerre, s’est construit un personnage et a trouvé un public complaisant. Il aurait été tout bonnement le Clemenceau de la Seconde Guerre mondiale, ou le Churchill français. Ce sont les peuples qui auraient différé : les Français de l’an Quarante n’auraient pas valu leurs devanciers de 1918, ni leurs contemporains d’outre-Manche. D’ailleurs, au milieu des années trente, Reynaud avait été le principal soutien politique du jeune officier Charles de Gaulle dans sa campagne pour la création (...)

    Lire la suite

  • L’armistice vu comme une prise d’otages - A propos d’un récit de Marcel Junod (1947) ARTICLE INEDIT

    A Rethondes, le 22 juin 1940, Hitler prend la France en otage.
    Cette vérité encore insuffisamment connue et soupesée va être amplement démontrée par mon livre Qui a tué Georges Mandel ?, à paraître en septembre 2008 aux éditions de l’Archipel. L’ennemi allemand, prévoyant s’il en fut, avait même pris des Français en otages et menacé leur vie dès avant l’armistice, et pour hâter celui-ci, à en juger par une page peu remarquée d’un livre de 1947.
    Son auteur, le médecin suisse Marcel Junod, était délégué de la Croix-Rouge (...)

    Lire la suite

  • Marlene Dietrich et le nazisme - extrait du chapitre 10 des "Tentatrices du diable" intitulé "Les Allemandes"

    (...) il est intéressant de voir comment on résistait au charme du Führer au point d’arriver, dans quelques cas, à se dresser contre lui.
    Le hasard et les préoccupations de carrière y ont leur place, notamment quand on émigre pour des raisons non politiques et qu’on devient antinazie peu à peu sous des influences étrangères. Nous avons vu le cas de Friedelind Wagner. C’est aussi celui de Marlene Dietrich1. Cette actrice de théâtre plus que de cinéma, remarquée et engagée en 1929, à l’âge de vingt-huit ans, par le cinéaste (...)

    Lire la suite

  • Commentaire du dossier d’archives sur la mort de Himmler - Londres, National Archives, WO 32/19603

    le dossier



    Résumé chronologique
    18/9/1963 : Roger Manvell, journaliste-historien, écrit au War Office pour avoir l’adresse du capitaine Selvester (orthographié "Sylvester"), et pour demander s’il existe des procès-verbaux d’interrogatoires de Himmler.
    Outre l’écriture fautive du nom du capitaine, on relève beaucoup de flottement dans la définition de son rôle (il aurait commandé une "unité" dans la région de Bremervörde et non un "camp d’interrogatoires de civils" à côté de Lüneburg). C’est là le reflet (...)

    Lire la suite

  • Nécrologie de Lucie Aubrac par Julian Jackson - parue dans le "Guardian", le 16 mars 2007

    l’original
    le dossier de presse
    Lucie Aubrac was one of the legendary figures of the French Resistance, so famous that in 1997 her story was made into a colourfully romantic film in which she was played by the actress Carole Bouquet. The film recounted how Lucie tricked the Gestapo and organised a daring raid to free her husband from imprisonment at the hands of the Germans. Yet only a few weeks after this film had come out, the journalist, Gérard Chauvy, published a book documenting (...)

    Lire la suite

  • Continuer sans Lucie -

    pour en débattre
    un regard britannique
    mon article dans l’Humanité
    Lucie Aubrac a fini par mourir à son poste. Elle avait en effet entrepris son ultime voyage ferroviaire, toujours seule malgré sa quasi-cécité, vers Mont-de-Marsan en octobre 2006 puis s’était couchée satisfaite sur un lit d’hôpital qu’elle ne devait plus quitter, en disant qu’elle avait abusé de ses forces mais qu’elle ne le regrettait pas. Le 16 octobre avait lieu en effet l’inauguration d’un monument à la mémoire des enfants juifs raflés dans les (...)

    Lire la suite

  • Hitler - Article principal d’un dossier dirigé par l’auteur (Histoire de guerre no 13, mars 2001)

    pour débattre de ce dossier
    Les Bienveillantes : Hitler un peu trop oublié
    a-t-il acheté les Allemands ?
    (note de février 2004 : cette analyse est désormais à compléter par les acquis de mon travail des années 2000-2002 sur les rapports Hitler-Churchill, notamment dans les derniers temps de la guerre ; voir ici)
    Revenez avant la fin de 2006 et vous serez peut-être le dix-millième visiteur de cette page depuis janvier 2005... mais si tout compte fait le site vous ennuie, pensez à vous désabonner ! (...)

    Lire la suite

  • Une diffamation ardue à prouver - en marge du dossier sur Paul Reynaud

    Le dossier
    Au mois de juin 2006, un internaute en grande difficulté dans des débats de forum (portant sur des sujets tout autres) a estimé que l’attaque était la meilleure des défenses, et s’en est brusquement pris à l’auteur de ce site pour avoir "diffamé Paul Reynaud".
    A peu près au même moment, sur le forum des étudiants de Sciences-Po, un autre intervenant prétendait (pour justifier une thèse contraire à la mienne sur l’attaque japonaise de Pearl Harbor !) que j’avais été "condamné en justice".
    La persistance de la (...)

    Lire la suite

  • Débat sur l’armistice - Article paru dans "Aventures et dossiers secrets de l’histoire" no 37 (juillet 2006)

    Le magazine dirigé par Balbino Katz publie, à la suite des récentes déclarations du président Chirac, un dossier sur l’armistice. Il a posé les mêmes questions à moi-même et au général Le Groignec, président de la fondation pour la mémoire du maréchal Pétain. Ce dernier accumule les arguments d’autorité, allant jusqu’à dire que les historiens de toute tendance jugent désormais que l’armistice était inévitable ! Mon point de vue est un peu différent, tout en n’étant pas classique. Car la grande majorité des études sur le sujet (...)

    Lire la suite

  • La famille de Hitler -

    Chapitre 1 des Tentatrices du diable
    LA MERE
    Avant d’évoquer Klara Hitler, il faut dire un mot de son époux, Alois. On lit souvent que son fils avait gardé de lui un souvenir pénible et que le passage de Mein Kampf où il dit lui avoir voué du respect était de pure convenance. Cet homme, fait-on remarquer, était un fonctionnaire méticuleux et discipliné, fidèle à la monarchie des Habsbourg, sans engagement ni passion politiques, étranger à l’antisémitisme, trois fois marié et dix fois père, adepte du tabac et point ennemi (...)

    Lire la suite

  • Sophie Scholl, Traudl Junge et Hitler - extraits du chapitre 10 des "Tentatrices du diable" intitulé "Les Allemandes"

    accéder à d’autres chapitres
    Parmi toutes les opposantes, le cas de Sophie Scholl est l’un des plus intéressants, pour la bonne raison que, à travers les tracts de son mouvement, la Rose blanche, comme à la lecture du témoignage publié par sa sœur Inge peu après la guerre1, on devine aisément que sa rébellion, conséquente et assumée jusqu’à la plus sereine des fins, avait été précédée d’un juvénile abandon aux charmes du dictateur et de sa politique. Pour s’en extraire, l’influence d’un père inflexible et celle d’un frère désabusé (...)

    Lire la suite

  • Les femmes ont-elles été nazies ? - extrait du chapitre 10 des "tentatrices du diable"

    Si Hitler ne prise guère, en principe, l’activité professionnelle des femmes, ce serait cependant une erreur de prendre ce réactionnaire pour un conservateur.
    En effet, pour façonner la femme allemande selon ses vœux, il ne compte guère sur la famille ni sur la tradition. Un livre éducatif de Johanna Haarer, paru à la veille de la guerre et très diffusé, Mutter, erzähl von Adolf Hitler 3 !, montre que la mobilisation des esprits féminins n’était pas, pour ce régime, moins importante que l’enrôlement des ardeurs (...)

    Lire la suite

  • Madeleine Rebérioux (1920-2005) -

    Nous avons perdu hier soir un esprit des plus vifs et des plus riches.
    Vincent Duclert a fort bien exprimé le point de vue de ses étudiants dans Le Monde daté du 9 février et je conseille aux lecteurs de ces lignes de recopier son article tant qu’il est accessible.
    Je puis témoigner personnellement des services qu’elle m’a rendus depuis qu’elle m’a accueilli en maîtrise, à cheval sur l’université de Vincennes et le Centre d’histoire du syndicalisme sur lequel régnait Jean Maitron, pendant l’année universitaire (...)

    Lire la suite

  • Adolf Hitler : la part des femmes - Présentation sommaire du livre

    Hitler entouré de Verena et de Friedelind Wagner au festival de Bayreuth en 1936 (Friedelind est décédée en 1991. Verena, âgée de 84 ans, continue de ne manquer aucun festival.)



    _____ _____
    Les relations féminines d’Adolf Hitler ont fait depuis son entrée dans la vie politique l’objet d’une littérature abondante mais, d’ordinaire, assez peu rigoureuse.
    La production s’est encore amplifiée, en Allemagne et en Autriche, dans les années 1990 et le flot ne semble pas en voie de tarissement. Il suffira de (...)

    Lire la suite

  • Repères bibliographiques sur Churchill - Paru dans Histoire de guerre hors série no 5, mars 2002

    Churchill défie les biographes, par la longueur et la diversité de son existence, par l’énormité de ses succès comme de ses échecs, par une énergie et une inventivité qui passeraient pour avoir été d’un rendement médiocre si les provisoires réussites de Hitler ne lui avaient permis enfin, à soixante ans bien sonnés, de dominer la politique de son pays et de s’illustrer sur la scène mondiale. Les portraits sont souvent déséquilibrés, soit vers l’éloge, soit vers la critique. Par exemple, l’âge respectable auquel il a obtenu (...)

    Lire la suite

  • Hitler stratège ? - La stratégie hitlérienne : le Blitzkrieg... entre autres !

    paru dans Histoire de Guerre thématique n°6 "Stratèges et stratégies de Napoléon à Schwartzkopf" (juin 2002) Lire l’éditorial
    Il y a une manière étroite d’expliquer les succès allemands de 1939-41. L’Allemagne aurait pris un peu d’avance sur ses rivaux en matière d’emploi des chars et de l’aviation et la guerre de mouvement aurait brièvement retrouvé ses droits, par de grandes chevauchées blindées, avant que les ennemis s’adaptent et que la guerre redevienne, comme en 1918, une succession de coups de boutoir où (...)

    Lire la suite

  • Réédition de Churchill et les Français - Texte du printemps 2000, resté inédit

    Ce livre a été censuré sans que le pouvoir judiciaire ait été mis à contribution, ce qui est en un sens plus affligeant que s’il l’avait été. A la mi-octobre 1993 on a détruit sans aucune forme de débat un travail historique qui, en vente depuis quelques semaines, commençait à trouver son public. La raison de fond était qu’il secouait des routines de pensée. Le prétexte, une erreur d’attribution d’un document, en raison d’une homonymie. Les deux personnes en question exprimaient des idées voisines sur un sujet rare. (...)

    Lire la suite

  • Hitler et la bataille d’Angleterre - paru dans Histoire de guerre no 27, juillet-août 2002

    Si la bataille d’Angleterre est, du côté du défenseur, d’une simplicité biblique bien rendue par une fameuse phrase de Churchill en hommage aux pilotes de la chasse anglaise (« jamais un aussi grand nombre d’hommes n’a dû autant à un aussi petit »), elle est, du côté de l’assaillant, particulièrement ténébreuse. Où l’Allemagne voulait-elle en venir ? Comme souvent avec Hitler, ses motivations étaient multiples. Diversion pour masquer les préparatifs d’agression contre l’URSS, tentative pour faire tomber (...)

    Lire la suite

  • Churchill et Hitler -

    Un livre en chantier
    (paru dans Histoire de guerre hors série n° 5, mars 2002 -lire l’éditorial)
    Cet ouvrage viendra couronner, en 2003, une quinzaine d’années de recherches sur ses deux héros. Seul John Lukacs les avait étudiés simultanément et, s’il se plaçait volontiers dans la peau de l’un pour observer les réactions de l’autre, il bornait pour l’essentiel son propos à la période qu’il baptisait The Duel, située entre le 10 mai et le 31 juillet 1940. Mon intuition fondamentale est que ce singulier combat (...)

    Lire la suite

  • Editoriaux - En 2002, j’ai dirigé quatre suppléments thématiques de la revue Histoire de guerre. En voici les éditoriaux.

    Histoire de guerre spécial n° 5, mars 2002, « Qui êtes vous Mr Churchill ? »
    Le siècle dernier n’avait pas un an quand un rejeton vibrionnant de la plus haute aristocratie britannique se rendit célèbre en racontant son évasion des geôles sud-africaines. Depuis, la personnalité de Winston Churchill divise les observateurs. Il leur arrive aussi de se réunir pour croiser leurs approches, comme dans le présent numéro, qui est une première en France. Ce voisin qui a tant contribué aux destinées de notre pays n’y a guère été (...)

    Lire la suite

  • Montoire : le texte - Une proposition FRANCAISE de collaboration MILITAIRE

    « Montoire, Verdun diplomatique ». Croirait-on que cette thèse, qui donnait son titre en 1948 à un ouvrage de Louis-Dominique Girard, puisse survivre de nos jours ? Eh bien c’est le cas, sous des formes certes atténuées.
    De très nombreuses études, dont certaines fort récentes, avancent que lors de la rencontre de Montoire (24 octobre 1940) Pétain a refusé quelque chose à Hitler. Il aurait accepté ou demandé, selon les versions, une collaboration économique, dans l’espoir de faire libérer des prisonniers, mais aurait (...)

    Lire la suite

  • 11 septembre 2001 : un nouveau Pearl Harbor ? - Le point de vue d’un historien

    (paru dans Histoire de guerre en novembre 2001)
    L’attaque subie par les centres vitaux des Etats-Unis a fait resurgir des images de la Seconde Guerre mondiale... pour le meilleur et pour le pire.
    Les Etats-Unis, surpris par leur propre vulnérabilité et par l’audace d’un ennemi qu’ils croyaient non pas inoffensif, mais incapable d’actions d’une telle ampleur, dénoncent l’infamie et jurent de riposter. La ressemblance s’arrête là. A Pearl Harbor, l’ennemi est précis. Le Japon est un Etat aux frontières (...)

    Lire la suite

  • Hitler et les Juifs -

    (fragment inédit du dossier sur Hitler)
    Disponible au format PDF (2 pages)
    Les analyses oscillent entre deux positions extrêmes : soit Hitler aurait eu depuis 1919 le projet d’exterminer les Juifs, au moins en Europe, et serait passé à l’acte dès que les circonstances l’auraient permis, soit il les haïssait sans avoir d’idée précise sur le sort à leur réserver, et aurait été conduit au génocide par une série de circonstances. La seconde idée est la plus aisément critiquable. Ce n’est que l’application à la question (...)

    Lire la suite

  • Churchill et l’anthrax - Article paru dans Histoire de guerre no 25, mai 2002

    Télécharger au format PDF (7 pages) >>>
    Les événements survenus récemment aux Etats-Unis ont fait resurgir une affaire qui avait défrayé brièvement la chronique anglaise au début des années 80 : les alliés occidentaux de la seconde guerre mondiale avaient mis à l’étude, en même temps que la bombe atomique et tout aussi secrètement, des armes bactériologiques. Le bacille sur lequel on fondait le plus d’espoirs était celui du charbon. Devenu opérationnel en 1944, cet armement avait failli être utilisé contre les villes (...)

    Lire la suite

  • MONTOIRE : UN CARREFOUR DE MYTHES - Article paru dans le numéro 9 de la revue Histoire de Guerre

    Télécharger au format PDF (9 pages) >>>
    Dans l’immense majorité des livres, même récents, qui traitent de la rencontre de Montoire entre Hitler et Pétain, le 24 octobre 1940, on " apprend " que Laval, le deuxième personnage du gouvernement de Vichy, a manigancé l’entrevue avec l’ambassadeur allemand Otto Abetz, que le maréchal, peu ou mal informé, s’y est rendu dans un souci exploratoire contre l’avis de son entourage, et qu’il s’en est suivi une amélioration des relations germano-vichystes, sans (...)

    Lire la suite

  • L’évasion de Raymond Aubrac - Article paru dans Histoire de guerre no 16 (juin 2001)

    Télécharger au format PDF (11 pages) >>>
    L’évasion de Raymond Aubrac
    A l’occasion du procès Barbie, la France redécouvrait un fait d’armes épique de la Résistance, l’évasion de Raymond Aubrac, arrêté avec Jean Moulin à Caluire et délivré par un commando dont l’âme était sa propre épouse, qui avait pris la Gestapo dans ses ruses. Les années 1990 furent celles de la " déconstruction " du mythe, jugé trop beau et entaché de quelque non-dit suspect. François Delpla, auteur du premier livre historique sur la question, est parvenu (...)

    Lire la suite

  • "Comment on écrit l’histoire..." - (CONFERENCE PRONONCEE LE 18 JUIN 1993)

    Cette soirée du 18 juin m’offre une belle occasion : pour présenter brièvement mes recherches et leur méthodes, quoi de plus démonstratif que de dire comment, depuis quelques années et surtout quelques mois, j’ai été amené à réécrire de fond en comble l’histoire de ce 18 juin 1940 qui figure parmi les grandes dates historiques de notre pays tout en étant l’une des moins controversées ?
    Une version canonique
    L’accord est quasiment général sur les faits suivants : le général de Gaulle refuse l’armistice que la France (...)

    Lire la suite

  • LE 18 JUIN 1940 - Article paru dans le numéro 6 de la revue Histoire de Guerre

    Le 18 juin 1940, Charles de Gaulle, à l’âge de 49 ans et demi, fait irruption sur la scène de l’histoire. Officier non conformiste, remuant, connu des spécialistes, il n’a encore ni popularité, ni autorité. Pourtant, il entreprend de dissuader les Français d’obéir au maréchal Pétain, qui vient de prendre la tête du gouvernement pour tenter d’arrêter les frais de la guerre la plus désastreuse de l’histoire du pays. Le vainqueur, il est vrai, s’appelle Hitler, ses projets sont nébuleux mais des plus inquiétants, sa haine (...)

    Lire la suite

  • MONTOIRE ET L’URSS -

    Le voyage vers l’ouest du train blindé de Hitler, dans la dernière décade d’octobre 1940, ne peut manquer d’intéresser l’URSS, dont la préoccupation essentielle est que le potentiel militaire allemand ne se tourne pas contre elle, ou le plus tard possible. Cet article, qui prolonge un livre intitulé Montoire, a pour but de cerner comment Staline réagit à ce voyage, afin d’éclairer le comportement, souvent mal interprété, de son ministre des Affaires étrangères Molotov lors de sa visite des 12 et 13 novembre à (...)

    Lire la suite

---------------------
Tous droits réservés © Copyright 2004 F. Delpla
Site
sous Spip - TZR-Créations