Deprecated: Function ereg() is deprecated in /home2/fbonnus/public_html/delpla.org/ecrire/inc_version.php3 on line 453

Deprecated: Function ereg() is deprecated in /home2/fbonnus/public_html/delpla.org/ecrire/inc_version.php3 on line 576

Deprecated: Function eregi() is deprecated in /home2/fbonnus/public_html/delpla.org/ecrire/inc_version.php3 on line 612

Deprecated: Function ereg() is deprecated in /home2/fbonnus/public_html/delpla.org/ecrire/inc_version.php3 on line 613

Deprecated: Function eregi() is deprecated in /home2/fbonnus/public_html/delpla.org/ecrire/inc_version.php3 on line 614

Deprecated: Function split() is deprecated in /home2/fbonnus/public_html/delpla.org/ecrire/inc_version.php3 on line 760

Deprecated: Function split() is deprecated in /home2/fbonnus/public_html/delpla.org/ecrire/inc_version.php3 on line 764

Deprecated: Function ereg() is deprecated in /home2/fbonnus/public_html/delpla.org/ecrire/inc_version.php3 on line 767

Deprecated: Function eregi_replace() is deprecated in /home2/fbonnus/public_html/delpla.org/inc-cache.php3 on line 28

Deprecated: Function ereg_replace() is deprecated in /home2/fbonnus/public_html/delpla.org/inc-cache.php3 on line 48

Deprecated: Function ereg_replace() is deprecated in /home2/fbonnus/public_html/delpla.org/inc-cache.php3 on line 49

Deprecated: Function ereg_replace() is deprecated in /home2/fbonnus/public_html/delpla.org/inc-cache.php3 on line 50

Deprecated: Function ereg_replace() is deprecated in /home2/fbonnus/public_html/delpla.org/inc-cache.php3 on line 54

Deprecated: Function ereg_replace() is deprecated in /home2/fbonnus/public_html/delpla.org/ecrire/inc_acces.php3 on line 42

Deprecated: Function ereg_replace() is deprecated in /home2/fbonnus/public_html/delpla.org/ecrire/inc_acces.php3 on line 43

Deprecated: Function ereg_replace() is deprecated in /home2/fbonnus/public_html/delpla.org/ecrire/inc_acces.php3 on line 44

Deprecated: Function ereg() is deprecated in /home2/fbonnus/public_html/delpla.org/ecrire/inc_lang.php3 on line 85

Deprecated: Function split() is deprecated in /home2/fbonnus/public_html/delpla.org/ecrire/inc_version.php3 on line 1160

Deprecated: Function eregi_replace() is deprecated in /home2/fbonnus/public_html/delpla.org/inc-cache.php3 on line 28

Deprecated: Function split() is deprecated in /home2/fbonnus/public_html/delpla.org/ecrire/inc_version.php3 on line 1160

Deprecated: Function ereg() is deprecated in /home2/fbonnus/public_html/delpla.org/ecrire/inc_lang.php3 on line 85

Deprecated: Function ereg() is deprecated in /home2/fbonnus/public_html/delpla.org/ecrire/inc_flock.php3 on line 61

Deprecated: Function ereg_replace() is deprecated in /home2/fbonnus/public_html/delpla.org/ecrire/inc_texte.php3 on line 478

Deprecated: Function eregi() is deprecated in /home2/fbonnus/public_html/delpla.org/ecrire/inc_filtres.php3 on line 296

Deprecated: Function ereg_replace() is deprecated in /home2/fbonnus/public_html/delpla.org/ecrire/inc_texte.php3 on line 478

Deprecated: Function eregi() is deprecated in /home2/fbonnus/public_html/delpla.org/ecrire/inc_filtres.php3 on line 296

Deprecated: Function ereg_replace() is deprecated in /home2/fbonnus/public_html/delpla.org/ecrire/inc_texte.php3 on line 478

Deprecated: Function eregi() is deprecated in /home2/fbonnus/public_html/delpla.org/ecrire/inc_filtres.php3 on line 296

Deprecated: Function ereg_replace() is deprecated in /home2/fbonnus/public_html/delpla.org/ecrire/inc_texte.php3 on line 478

Deprecated: Function eregi() is deprecated in /home2/fbonnus/public_html/delpla.org/ecrire/inc_filtres.php3 on line 296

Deprecated: Function ereg_replace() is deprecated in /home2/fbonnus/public_html/delpla.org/ecrire/inc_texte.php3 on line 478

Deprecated: Function eregi() is deprecated in /home2/fbonnus/public_html/delpla.org/ecrire/inc_filtres.php3 on line 296

Deprecated: Function ereg_replace() is deprecated in /home2/fbonnus/public_html/delpla.org/ecrire/inc_texte.php3 on line 478

Deprecated: Function eregi() is deprecated in /home2/fbonnus/public_html/delpla.org/ecrire/inc_filtres.php3 on line 296

Deprecated: Function ereg_replace() is deprecated in /home2/fbonnus/public_html/delpla.org/ecrire/inc_texte.php3 on line 478

Deprecated: Function eregi() is deprecated in /home2/fbonnus/public_html/delpla.org/ecrire/inc_filtres.php3 on line 296

Deprecated: Function ereg_replace() is deprecated in /home2/fbonnus/public_html/delpla.org/ecrire/inc_texte.php3 on line 478

Deprecated: Function eregi() is deprecated in /home2/fbonnus/public_html/delpla.org/ecrire/inc_filtres.php3 on line 296

Deprecated: Function ereg_replace() is deprecated in /home2/fbonnus/public_html/delpla.org/ecrire/inc_texte.php3 on line 478

Deprecated: Function eregi() is deprecated in /home2/fbonnus/public_html/delpla.org/ecrire/inc_filtres.php3 on line 296

Deprecated: Function ereg_replace() is deprecated in /home2/fbonnus/public_html/delpla.org/ecrire/inc_texte.php3 on line 478

Deprecated: Function eregi() is deprecated in /home2/fbonnus/public_html/delpla.org/ecrire/inc_filtres.php3 on line 296

Deprecated: Function ereg_replace() is deprecated in /home2/fbonnus/public_html/delpla.org/ecrire/inc_texte.php3 on line 478

Deprecated: Function eregi() is deprecated in /home2/fbonnus/public_html/delpla.org/ecrire/inc_filtres.php3 on line 296

Deprecated: Function ereg_replace() is deprecated in /home2/fbonnus/public_html/delpla.org/ecrire/inc_texte.php3 on line 478

Deprecated: Function eregi() is deprecated in /home2/fbonnus/public_html/delpla.org/ecrire/inc_filtres.php3 on line 296

Deprecated: Function ereg_replace() is deprecated in /home2/fbonnus/public_html/delpla.org/ecrire/inc_texte.php3 on line 478

Warning: Illegal string offset 'statut' in /home2/fbonnus/public_html/delpla.org/ecrire/inc_db_mysql.php3 on line 26

Deprecated: Function eregi() is deprecated in /home2/fbonnus/public_html/delpla.org/ecrire/inc_filtres.php3 on line 296

Deprecated: Function ereg_replace() is deprecated in /home2/fbonnus/public_html/delpla.org/ecrire/inc_texte.php3 on line 478

Deprecated: Function ereg_replace() is deprecated in /home2/fbonnus/public_html/delpla.org/ecrire/inc_texte.php3 on line 478

Deprecated: Function ereg_replace() is deprecated in /home2/fbonnus/public_html/delpla.org/ecrire/inc_texte.php3 on line 478

Deprecated: Function ereg_replace() is deprecated in /home2/fbonnus/public_html/delpla.org/ecrire/inc_texte.php3 on line 478

Deprecated: Function ereg_replace() is deprecated in /home2/fbonnus/public_html/delpla.org/ecrire/inc_texte.php3 on line 478

Deprecated: Function ereg() is deprecated in /home2/fbonnus/public_html/delpla.org/ecrire/inc_texte.php3 on line 1031

Deprecated: Function eregi_replace() is deprecated in /home2/fbonnus/public_html/delpla.org/ecrire/inc_filtres.php3 on line 643

Deprecated: Function ereg() is deprecated in /home2/fbonnus/public_html/delpla.org/ecrire/inc_texte.php3 on line 618

Deprecated: Function ereg_replace() is deprecated in /home2/fbonnus/public_html/delpla.org/ecrire/inc_texte.php3 on line 478

Deprecated: Function ereg() is deprecated in /home2/fbonnus/public_html/delpla.org/ecrire/inc_texte.php3 on line 618

Deprecated: Function ereg_replace() is deprecated in /home2/fbonnus/public_html/delpla.org/ecrire/inc_texte.php3 on line 478

Deprecated: Function ereg() is deprecated in /home2/fbonnus/public_html/delpla.org/ecrire/inc_texte.php3 on line 618

Deprecated: Function ereg_replace() is deprecated in /home2/fbonnus/public_html/delpla.org/ecrire/inc_texte.php3 on line 478

Deprecated: Function ereg() is deprecated in /home2/fbonnus/public_html/delpla.org/ecrire/inc_texte.php3 on line 618

Deprecated: Function ereg_replace() is deprecated in /home2/fbonnus/public_html/delpla.org/ecrire/inc_texte.php3 on line 478

Deprecated: Function ereg() is deprecated in /home2/fbonnus/public_html/delpla.org/ecrire/inc_texte.php3 on line 618

Deprecated: Function ereg_replace() is deprecated in /home2/fbonnus/public_html/delpla.org/ecrire/inc_texte.php3 on line 478

Deprecated: Function ereg_replace() is deprecated in /home2/fbonnus/public_html/delpla.org/ecrire/inc_texte.php3 on line 478

Deprecated: Function ereg() is deprecated in /home2/fbonnus/public_html/delpla.org/ecrire/inc_texte.php3 on line 1031

Deprecated: Function eregi_replace() is deprecated in /home2/fbonnus/public_html/delpla.org/ecrire/inc_filtres.php3 on line 643

Deprecated: Function ereg() is deprecated in /home2/fbonnus/public_html/delpla.org/ecrire/inc_filtres.php3 on line 644

Deprecated: Function ereg() is deprecated in /home2/fbonnus/public_html/delpla.org/ecrire/inc_filtres.php3 on line 385

Deprecated: Function ereg() is deprecated in /home2/fbonnus/public_html/delpla.org/ecrire/inc_filtres.php3 on line 386

Deprecated: Function ereg() is deprecated in /home2/fbonnus/public_html/delpla.org/ecrire/inc_filtres.php3 on line 428

Deprecated: Function ereg() is deprecated in /home2/fbonnus/public_html/delpla.org/ecrire/inc_filtres.php3 on line 438

Deprecated: Function split() is deprecated in /home2/fbonnus/public_html/delpla.org/ecrire/inc_version.php3 on line 1160

Deprecated: Function split() is deprecated in /home2/fbonnus/public_html/delpla.org/ecrire/inc_version.php3 on line 1160

Deprecated: Function ereg_replace() is deprecated in /home2/fbonnus/public_html/delpla.org/ecrire/inc_texte.php3 on line 478

Deprecated: Function ereg() is deprecated in /home2/fbonnus/public_html/delpla.org/ecrire/inc_texte.php3 on line 1031

Warning: Illegal string offset 'statut' in /home2/fbonnus/public_html/delpla.org/ecrire/inc_db_mysql.php3 on line 26

Deprecated: Function ereg_replace() is deprecated in /home2/fbonnus/public_html/delpla.org/ecrire/inc_version.php3 on line 531

Warning: Illegal string offset 'statut' in /home2/fbonnus/public_html/delpla.org/ecrire/inc_db_mysql.php3 on line 26
Site de François Delpla :L'héritage du nazisme
Visite guidée . prof . TV . Invectives . Editos . Bio/chro/info . FDlivres . Articles/docs . Débats . Dialogue avec les oeuvres . Lettres . Forum .
Abonnement
Rechercher
Plan
Accueil
Contact
Liens

 

Débats

L’héritage du nazisme



à partir d’un débat sur le "génocide vendéen" (novembre 2011)



blog de Pierre Assouline

le billet initial porte sur un livre qui se rpésente lui,même ainis : « Reynald Secher, Vendée. Du génocide au Mémoricide, Mécanique d’un crime légal Préface de Gilles-William Goldnadel. Postfaces de Hélène Piralian et Stéphane Courtois. Cerf Politique. Démocratie ou totalitarisme. Les éditions du Cerf, 2011 ».

Plusieurs intervenants voient, à la suite de l’auteur, dans les massacres commis en 1794 par les troupes gouvernementales, la "matrice" d’un certain nombre d’événements du XXème siècle.



Rédigé par : François Delpla | le 20 novembre 2011 à 07:47

Pas d’historien déclaré de la Révolution dans ce débat, nous sommes entre amateurs. Nous faisons donc de l’histoire en fonction des enjeux du présent : nous cherchons en particulier à dire où se trouve, et où ne se trouve pas, la matrice des violences du XXème siècle qui se prolongent sous nos yeux et menacent de repartir de plus belle.

La thèse d’une espèce de virus mal soigné qui resurgirait du côté de l’Arménie puis de l’Ukraine est évidemment peu recevable. Le « deux poids deux mesures » entre droite et gauche aussi : pourquoi les Communards ne sont-ils jamais « génocidés », fût-ce avec un point d’interrogation ? Voir un abîme entre les dragonnades de Louis XIV et Thureau n’est guère plus sérieux. Le massacre des civils, coupables d’avoir communié avec les combattants ou tout simplement pour faire de la place, est l’une des pentes les plus naturelles de la guerre sous tous les cieux.

Alors, la guerre gross malheur ? Oui, il faudra bien finir par l’éradiquer et surtout par convaincre la masse qu’elle ne résout rien, aggrave tout, hypertrophie les égoïsmes, révèle mille lâches pour un héros et ne laisse le choix au bout du compte qu’entre vendettas infinies et amnisties frustrantes. De ce point de vue, tout jugement sur la guerre de Vendée qui ne se pose même pas la question de la position des armées étrangères envahissant ou menaçant la France au moment dont on cause est unijambiste.

Ce que « le progrès » (le couple Lumières-industrialisation) apporte en l’affaire, au-delà d’une facilitation technique du massacre, c’est une dictature du concept, à l’oeuvre comme le nez au milieu de la figure dans un livre comme celui dont nous parlons et dans bien d’autres, d’orientations diverses. Qui se ressemble s’assemble... dans la tête de l’auteur. Après l’avoir fait dans celle des tueurs. La métaphore devient réalité et l’ennemi réelle vermine, à traiter aux insecticides.

Hitler bat à cet égard tous les records avec son Zyklon B sur lequel s’acharnent, avec quelque raison, les négationnistes : il leur faut absolument prouver que les Juifs sont morts comme des gêneurs de guerre, et non comme des animaux exclus du genre humain. Car en cette affaire, l’inhumain c’est l’ennemi et l’ami doit à toute force avoir été humain.

Hitler donc bat des records, dont l’inventaire reste inachevé : voir les révélations dans deux colloques scientifiques récents de Vincent Frank, chercheur amateur suisse. Il a pris au sérieux un passage de l’accusation soviétique à Nuremberg, que ses auteurs mêmes n’ont pas étayée lors des débats : l’existence de « camps vampires », au moins une vingtaine, où des enfants slaves servaient de banque du sang pour les blessés de guerre allemands. Cette transfusion-transgression fut, comme de juste, l’un des secrets les mieux gardés du Reich et c’est l’un des mérites de l’entreprise du père Desbois sur la « Shoah par balles » que de déboucher sur la mise au jour des atrocités en pays soviétique ou occupé par l’Armée rouge après la guerre, Staline se contrefichant de faire la lumière là-dessus, une fois engrangée une moisson d’atrocités nazies permettant de stigmatiser l’envahisseur et les collabos. Or ces recherches commencées sous l’enseigne de la « Shoah » débouchent actuellement sur un recensement ordonné des misères faites à tous les peuples.

Sur les camps vampires, voir de premières mises en ligne : http://www.39-45.org/viewtopic.php ?f=49&t=29153&p=350359&hilit=vampires#p350359

http://www.histoquiz-contemporain.com/Histoquiz/Lesdossiers/seconde/kl/camps.htm

http://www.wlv.ac.uk/default.aspx ?page=23307

http://www.wlv.ac.uk/default.aspx ?page=23474

Tout cela pour dire que Hitler, lorsqu’en 1919-20 il met au point son opposition planétaire entre un Bien et un Mal racialement incarnés, atteint un sommet dont on ne pouvait que redescendre, mais malaisément et graduellement. Tout en laissant tomber le concept de race, mais peut-être plus dangereusement encore, les deux camps de la guerre froide puis ceux du choc des civilisations conceptualisent à tout va et prennent des mots comme « impérialisme », « terrorisme », Islam, etc. pour des réalités agissantes et unifiées, autorisant toute exécution sommaire ou « collatérale » de leurs représentants.



« Mais il n’y a pas eu un ordre d’extermination systématique du Comité de salut public qui, de toutes façons, n’incarnait pas la totalité du pouvoir ».

Argument minable de JC Martin : a-t-on retrouvé un ordre d’extermination systématique des juifs ou des arméniens par des autorités nazies ou ottomanes incarnant la totalité du pouvoir ?

L’hypocrisie et la mauvaise foi éclatent dans ce passage. Rédigé par : causeur | le 20 novembre 2011 à 12:01



Rédigé par : François Delpla | le 20 novembre 2011 à 14:04

Je laisse un spécialiste répondre sur l’Arménie, mais pour Hitler c’est net :

-  il a tout le pouvoir ;

-  il donne un ordre d’extermination totale ;

-  lui seul pouvait le donner et être à ce point obéi.

Le plus étrange est que ces assertions ne soient pas aujourd’hui considérées comme des truismes.



@F.Delpla mais ce que l’on répète, souvent, c’est que l’on n’ pas retrouvé une trace ECRITE de l’ordre de Hitler : écrite, dans le sens de croisement d’écrits interprétés. Merci si vous pouvez préciser Rédigé par : grammaticide toi-même | le 20 novembre 2011 à 14:10



Rédigé par : François Delpla | le 20 novembre 2011 à 14:31

@ « grammaticide toi-même »

Parmi les politiques de tous les temps et de tous les pays, Hitler pulvérise tous les records de duplicité. Il faut donc soit renoncer complètement à faire de lui et de sa politique un objet d’histoire, soit s’affranchir de la prudence requise dans les autres cas, mais pas n’importe comment.

Il y a beaucoup à apprendre des continuités, et de son discours, et de ses actes.

Par exemple, son premier texte antisémite connu, une lettre du 16 septembre 1919, affirme que les pogroms ce n’est pas bien. Parce que cela fait des morts ? Vous n’y êtes pas : parce que cela relève de l’émotion et non de la raison. Donc cela ne fait PAS ASSEZ de morts, cela ne tue pas SYSTEMATIQUEMENT. Mais il ne fait pas cette déduction noir sur blanc dans ce texte et, par la suite, il sera rarement aussi clair, en public comme en petit comité.

Alors, pour établir ce que vous souhaitez, il faut aussi examiner les actes. Et ils sont assez éloquents, notamment dans leur progression dissimulatrice.

Il faut aussi délimiter ce qu’on peut affirmer et ce qui ne sera probablement jamais certain. Par exemple : un génocide complet des Juifs programmé au début une fois pour toutes et quoi qu’il arrive ? Sans doute pas. Il y a aussi beaucoup d’opportunisme et, contrairement à ce qu’on croit souvent, non pas un emballement aveugle de brutalité mais une entreprise fort réaliste, qui tend à imposer un « nouvel ordre » durable et y réussit presque. Voyez mai 1940 : le 9, Chamberlain à Londres et Reynaud à Paris sont démissionnaires, le 10 Hitler attaque, Reynaud reprend sa démission et Chamberlain aussi... mais son plus proche compagnon de parti conservateur, le ministre sans portefeuille Kingsley Wood, assène brutalement qu’il a fait son temps, qu’on s’est mis d’accord sur une solution « Churchill » avec Chamberlain en n° 2 et que c’est bien ainsi.

Sans cela il y a fort à parier que nous parlerions frallemand et non franglais !

Et les Juifs ?

Il y aurait eu des génocides plus lents, plus éparpillés...



@ François Delpla | le 20 novembre 2011 à 14:11 | autant que je remonte dans mes souvenirs d’études et des gens que j’ai croisés , écouté, avec lesquels j’ai discuté, je me demande si vos questions arriveront à ébranler des personnes qui sont cramponnées dans leur présent sans question : peut-être est-ce lié à l’âge, avec ce qui va avec : non seulement le contexte familial , mais l’enseignement , qui sont des forces vraiment déterminantes.

(...)

Rédigé par : grammaticide toi-même | le 20 novembre 2011 à 14:46



Rédigé par : François Delpla | le 20 novembre 2011 à 16:07

En ce qui concerne l’étude du nazisme, il y a eu un âge glaciaire, commencé vers 1960 : quelques historiens ouest-allemands, soucieux de dépasser les simplifications héroïsantes ou diabolisantes, ont créé une école qu’ils ont appelée « fonctionnaliste » et qui s’est mise à inscrire chaque décision du gouvernement allemand, entre 1933 et 1945, dans un entrelacs de causes immédiates. Ils ont rapidement fait tâche d’huile dans les universités du monde non communiste... et influencé les analyses jusqu’en pleine Pravda !

Cette banquise a cependant commencé à fondre vers 1990 et le rôle de l’idéologie nazie à être davantage scruté, sans pour autant qu’on se pressât de prêter à son créateur beaucoup plus d’intelligence et de maîtrise. Les fonctionnalistes, qui avaient inventé le terme péjoratif d’ "intentionnaliste" pour qualifier leurs contradicteurs, ont alors essayé de sauver leur boutique en répétant à l’envi que « la querelle de l’intentionnalisme et du fonctionnalisme est aujourd’hui dépassée ». Vous trouvez encore très fréquemment aujourd’hui cette creuse formule.

Tout cela pour dire que vous êtes trop pessimiste. Les choses bougent. Le besoin de voir l’entreprise hitlérienne bien en face grandit, en particulier parce que le monde vit une nouvelle grande crise dont l’héritage nazi a en partie posé les bases, et que tout le monde le sent plus ou moins confusément.



La martingale était de « travailler en direction du Führer » (i.e. dans la direction regardée par ce dernier, au nom évidemment du « Volk »), lui même donnant rarement d’ordre direct, sauf à la fin bien sûr où il s’est avisé de faire le chef militaire, mais c’est encore une autre affaire. Finalement l’exécutif était rien moins que pyramidal et carré, errement que l’on retrouve au demeurant dans la boutique Vissarionovitch. Rédigé par : Sergio | le 20 novembre 2011 à 16:41



Rédigé par : François Delpla | le 20 novembre 2011 à 19:49

mais non, voyons ! c’est là une invention d’Ian Kershaw et un bel exemple de sa propension à se situer à mi-chemin du très réel fonctionnalisme et du mythique intentionnalisme.

Bien plus intéressante, l’analyse de Philippe Burrin : « Serait-ce un hasard ? Le rôle de Hitler dans la politique du régime est d’autant plus direct et évident que la question concernée est plus proche du noyau de ses convictions. C’est lui qui imposa à ses alliés conservateurs réticents la loi du 14 juillet 1933 prévoyant la stérilisation des personnes atteintes de maladies héréditaires ; c’est lui qui prit l’initiative de faire rédiger les fameuses lois de Nuremberg interdisant les rapports sexuels entre Juifs et Allemands ; c’est lui qui ordonna l’extermination des malades mentaux, de l’intelligentsia polonaise et des cadres de l’Etat soviétique ; c’est lui, enfin, qui conçut et lança la Solution finale. » (« Le Führer dans le système nazi », L’Histoire, janvier 2003, repris dans Le nazisme en questions, Paris, Fayard/Pluriel, 2010, p. 153.)



|

|Ce qui me navre le plus dans cette affaire n’est pas tant l’élévation de la guerre civile en Vendée au rang de l’extermination des Juifs mais plutôt la énième tentative de banalisation de la de la Shoah.

Mais pas de panique, les gens qui s’y laissent prendre y sont prédisposés, car que ce soit le massacre des Arméniens ou la tragédie des camps Soviétiques ceux qui ont des yeux y voient.

Dans les premières pages de « l’Archipel du Goulag », une femme raconte que lors de son arrestation les agents du NKVD confièrent d’autorité son bébé à des voisins de palier, on comprend immédiatement que les camps Soviétiques ne sont pas de même nature que Auschwitz-Birkenau. On sait aujourd’hui qu’en Turquie, en 1915, nombre d’enfants arméniens se sauvèrent et furent recueillis par des familles turques. Je ne sache pas qu’un quelconque préfet à la Papon ait fait rechercher ces enfants.

Les tentatives de banaliser la Shoah, de la relativiser, de la ravaler au rang de crime de guerre empruntent de multiples biais. Ce livre en est un de plus.

Rédigé par : mangiafoco | le 21 novembre 2011 à 10:40



Rédigé par : François Delpla | le 21 novembre 2011 à 11:36

Justement, qu’est-ce qui fait que les nazis ou leurs collabos envoyaient aussi méticuleusement sur les lieux de mise à mort les enfants que les adultes ?

La folie personnelle de Hitler, un adversaire des pogroms qui préconisait d’agir plus « rationnellement ».

Tous les autres génocides sont plus bordéliques et pogromiques.



tombant depuis deux jours, quelquefois par hasard, sur l’excipit que vous avez choisi de donner à votre post, je m’aperçois qu’il tapote à la fenêtre de ma curiosité et m’interroge, à chaque fois que je le lis.

à la fin il n’est plus possible de faire la sourde oreille. je le cite ici presqu’à contre-gré car je ne fais même pas partie des amateurs - éclairés, ou bien au chaud dans l’obscurité - que vous mentionez plus haut, capables d’argumenter utilement à la table ronde d’un aussi lourd sujet d’histoire.

je ne vois pas forcément très bien la signification que vous rattacheriez à la notion « d’héritage nazi ». pour moi le nazisme est mort terrassé et enterré par les forces de la démocratie en 1945, sans famille, sans biens en héritage, il est enseveli à jamais et se ne relèvera plus de son tombeau.

les génocides nés en terre européenne ont vu leur compte réglé. serait-ce à cause des tourments économico-financiers que connait l’Europe en cette fin d’année que vous vous exprimez ainsi ? peut-être les rumeurs d’explosion de l’Union vous travaillent-elles au corps ? le fait que les nations, un peu plus fortes que d’autres, qui la composent, se rangent avec bonne humeur, sinon délectation, comme vassales assumées de la manière allemande de gérer l’économie vous inquiète-til un peu ? je pense, qu’au contraire, l’Europe a de bonnes chances de sortir renforcée de cette crise d’ici 2021. on a le sentiment d’un renouveau de l’Europe des Habsbourg (Hallo, François Fetjö !), mais en bonne part, avec une Europe du nord, la norroise, la scandinave, la balte, la polonaise, très en pointe dans la recherche d’alternatives efficaces au marasme actuel, et des pays du sud revigorés pas cet exemple, sachant tirer profit, enfin, des atouts d’une monnaie unique, avec bien sûr une Angleterre toujours indépendante et fiere de son énorme système bancaire, pour l’instant à toute épreuve.

je sais bien qu’à l’instar de la survenue des « True Finns », ce parti nationaliste finnois, certains vont vite en besogne et voient déjà une possibilité pour un hypothétique parti teuton « Die Wahren Deutschen », par exemple, de fleurir sur certains décombres de l’Europe d’aujourd’hui, mais cela me paraît appartenir à la sempiternelle rengaine d’un regain néo-nazi plus qu’à une quelconque réalité tangible.

bon, pour ne pas faire trop long, je me demande si je fais bien d’oser vous inviter à lire la colonne de l’un de vos collègues, l’historien britannique Niall Ferguson (oui, je sais, c’est un vilain conservateur pour beaucoup) qui propose quelque chose d’amusant dans le WSJ d’hier : http://online.wsj.com/article/SB10001424052970203699404577044172754446162.html ?mod=WSJ_hpp_RIGHTTopCarousel_1 la lirez-vous peut-être.

ps : j’ai bien aimé lire votre contribution à l’épisode plutôt étrange et mal connu du « voyage » de Rudolf Hess dans son Messerschmitt Bf 110, en 1941, vers l’Ecosse,à la rencontre de lord Hamilton, que vous avez publiée dans une revue récemment.

Rédigé par : alec | le 21 novembre 2011 à 12:23



Rédigé par : François Delpla | le 21 novembre 2011 à 13:36

Bien d’accord que le nazisme est mort en 45... puisque je parle d’héritage !

Imaginons une seconde ce monde sans le court-circuit de novembre 1918 dans le cerveau du caporal Hitler, que j’appelle le déclenchement de sa psychose, et si cette mobilisation de ses facultés jusque là stériles ne lui avait pas ouvert le chemin du pouvoir à la tête d’une très grande puissance.

Avant tout, il n’y aurait pas eu l’invention, dans le champ politique, d’un ennemi multiforme mais un, qu’il a appelé « le Juif » sur la lancée, par lui considérablement accélérée et dénaturée, de l’antisémitisme antérieur. Un ennemi intégralement passé dans les deux grandes oppositions structurantes ultérieures, de la guerre froide et du « choc » occidentalo-islamiste, et ce de façon symétrique dans les deux camps, au niveau du discours sinon des méthodes.

Et puis il y a tout ce qu’a légué la lutte même contre lui, qu’il a influencée de toute sa capacité de résistance, et aussi de tout son amour de l’Allemagne, pervers mais bien réel et souvent sous-estimé ou carrément gommé. Ainsi les mouvements apparemment chaotiques de ses armées dans les derniers mois de la guerre ont-ils réparti les forces américaines et soviétiques d’une façon qui laissât le gros du territoire et des richesses du côté, pour lui, le moins déplaisant et surtout le plus riche d’espoir.

Outre le tracé du rideau de fer, nous lui devons l’hyperpuissance américaine largement à l’origine du chaos financier actuel, la décolonisation ou au moins son rythme, l’Etat d’Israël ou au moins une bonne partie de sa puissance et de son audience, la prolongation de l’expérience soviétique fossilisée par Staline et le chaos légué par sa fin, le nucléaire militaire et peut-être même civil, l’avortement de la SDN et son remplacement par une ONU relativement stérile...

Donc non, je ne suis pas en train de craindre une résurgence en Allemagne, je disais juste que nous vivions dans un monde dont le nazisme avait en partie posé les bases et je l’avais déjà assez clairement développé :

Tout cela pour dire que Hitler, lorsqu’en 1919-20 il met au point son opposition planétaire entre un Bien et un Mal racialement incarnés, atteint un sommet dont on ne pouvait que redescendre, mais malaisément et graduellement. Tout en laissant tomber le concept de race, mais peut-être plus dangereusement encore, les deux camps de la guerre froide puis ceux du choc des civilisations conceptualisent à tout va et prennent des mots comme « impérialisme », « terrorisme », Islam, etc. pour des réalités agissantes et unifiées, autorisant toute exécution sommaire ou « collatérale » de leurs représentants.



le 21 novembre 2011



---------------------
Tous droits réservés © Copyright 2004 F. Delpla
Site
sous Spip - TZR-Créations

Deprecated: Function ereg() is deprecated in /home2/fbonnus/public_html/delpla.org/inc-stats.php3 on line 37

Warning: Illegal string offset 'statut' in /home2/fbonnus/public_html/delpla.org/ecrire/inc_db_mysql.php3 on line 26

Deprecated: Function eregi_replace() is deprecated in /home2/fbonnus/public_html/delpla.org/inc-stats.php3 on line 55

Warning: Illegal string offset 'statut' in /home2/fbonnus/public_html/delpla.org/ecrire/inc_db_mysql.php3 on line 26

Warning: Illegal string offset 'statut' in /home2/fbonnus/public_html/delpla.org/ecrire/inc_db_mysql.php3 on line 26

Warning: Illegal string offset 'statut' in /home2/fbonnus/public_html/delpla.org/ecrire/inc_db_mysql.php3 on line 26

Warning: Illegal string offset 'statut' in /home2/fbonnus/public_html/delpla.org/ecrire/inc_db_mysql.php3 on line 26

Warning: Illegal string offset 'statut' in /home2/fbonnus/public_html/delpla.org/ecrire/inc_db_mysql.php3 on line 26

Warning: Illegal string offset 'statut' in /home2/fbonnus/public_html/delpla.org/ecrire/inc_db_mysql.php3 on line 26

Warning: Illegal string offset 'statut' in /home2/fbonnus/public_html/delpla.org/ecrire/inc_db_mysql.php3 on line 26

Warning: Illegal string offset 'statut' in /home2/fbonnus/public_html/delpla.org/ecrire/inc_db_mysql.php3 on line 26

Warning: Illegal string offset 'statut' in /home2/fbonnus/public_html/delpla.org/ecrire/inc_db_mysql.php3 on line 26

Warning: Illegal string offset 'statut' in /home2/fbonnus/public_html/delpla.org/ecrire/inc_db_mysql.php3 on line 26

Warning: Illegal string offset 'statut' in /home2/fbonnus/public_html/delpla.org/ecrire/inc_db_mysql.php3 on line 26