Deprecated: Function ereg() is deprecated in /home2/fbonnus/public_html/delpla.org/ecrire/inc_version.php3 on line 453

Deprecated: Function ereg() is deprecated in /home2/fbonnus/public_html/delpla.org/ecrire/inc_version.php3 on line 576

Deprecated: Function eregi() is deprecated in /home2/fbonnus/public_html/delpla.org/ecrire/inc_version.php3 on line 612

Deprecated: Function ereg() is deprecated in /home2/fbonnus/public_html/delpla.org/ecrire/inc_version.php3 on line 613

Deprecated: Function eregi() is deprecated in /home2/fbonnus/public_html/delpla.org/ecrire/inc_version.php3 on line 614

Deprecated: Function split() is deprecated in /home2/fbonnus/public_html/delpla.org/ecrire/inc_version.php3 on line 760

Deprecated: Function split() is deprecated in /home2/fbonnus/public_html/delpla.org/ecrire/inc_version.php3 on line 764

Deprecated: Function ereg() is deprecated in /home2/fbonnus/public_html/delpla.org/ecrire/inc_version.php3 on line 767

Deprecated: Function eregi_replace() is deprecated in /home2/fbonnus/public_html/delpla.org/inc-cache.php3 on line 28

Deprecated: Function ereg_replace() is deprecated in /home2/fbonnus/public_html/delpla.org/inc-cache.php3 on line 48

Deprecated: Function ereg_replace() is deprecated in /home2/fbonnus/public_html/delpla.org/inc-cache.php3 on line 49

Deprecated: Function ereg_replace() is deprecated in /home2/fbonnus/public_html/delpla.org/inc-cache.php3 on line 50

Deprecated: Function ereg_replace() is deprecated in /home2/fbonnus/public_html/delpla.org/inc-cache.php3 on line 54

Deprecated: Function ereg_replace() is deprecated in /home2/fbonnus/public_html/delpla.org/ecrire/inc_acces.php3 on line 42

Deprecated: Function ereg_replace() is deprecated in /home2/fbonnus/public_html/delpla.org/ecrire/inc_acces.php3 on line 43

Deprecated: Function ereg_replace() is deprecated in /home2/fbonnus/public_html/delpla.org/ecrire/inc_acces.php3 on line 44
Site de François Delpla :Heinrich Himmler et Saddam Hussein
Visite guidée . prof . TV . Invectives . Editos . Bio/chro/info . FDlivres . Articles/docs . Débats . Dialogue avec les oeuvres . Lettres . Forum .
Abonnement
Rechercher
Plan
Accueil
Contact
Liens

 

Editos

Heinrich Himmler et Saddam Hussein




édito précédent

On pourra lire ailleurs le résultat de ma rituelle visite de Toussaint aux archives britanniques. J’ai, entre bien d’autres préoccupations, tenté d’éclaircir le mieux possible, avec les moyens du chercheur isolé mais tenace, les tenants et les aboutissants de la mort du Reichsführer SS.

Pour commencer, je propose de déplacer la date d’une journée ! C’est sans doute après minuit en effet, et non à l’heure donnée officiellement dans la presse du surlendemain (23h 15), que le décès s’est, très vraisemblablement, produit, dans la nuit du 23 au 24 mai 1945.

Le scandale causé à partir du 2 juillet dernier par le Daily Telegraph et son rédacteur Ben Fenton à propos du livre de Martin Allen Himmler’s Secret War paru le 28 mai précédent, repose sur l’affirmation que deux documents, sur les trois utilisés par Allen pour prouver sa thèse (des agents mandatés par le Political Warfare Executive ont, selon lui, aidé Himmler à se suicider), ont été reconnus comme des faux grossiers : réalisés avec une imprimante dernier cri, ils porteraient des traces d’une reproduction de la signature de Brendan Bracken (ministre de l’Information et intime de Winston Churchill) à partir d’un modèle au crayon.

Les National Archives ont tardé à enquêter sur la présence alléguée et, si elle se confirmait, gravissime, de faux glissés dans leurs dossiers, ont déclaré l’avoir fait sous l’incitation du journal cité et ont publié à ce jour cinq communiqués , de plus en plus espacés, pour annoncer simplement l’existence d’une enquête, le fait qu’elle progressait et la parution de futurs communiqués quand il y aurait de nouvelles informations. Ces communiqués, un peu difficiles à trouver sur le site virtuel, le sont plus encore dans le building réel, où un panneau d’affichage, riche en coupures de presse ayant trait aux affaires soulevées par l’ouverture des archives, reste vierge de toute information sur cette grave mise en cause des fournitures diligemment servies par un personnel toujours aussi accueillant.

Ces sortes d’affaires (mais encore une fois celle-ci est la plus grave jamais survenue) sont habituellement pilotées par un service gouvernemental, la Historical and Records Section du Cabinet Office. Les décisions se prennent sans doute très au-dessus de la direction de Kew Gardens. Or, en l’occurrence, ces hautes autorités semblent trouver urgent d’attendre. Sans être en mesure de peser leurs raisons, tout être humain de bonne volonté, en particulier s’il admire la façon dont Churchill a enrayé les menées de Hitler, se doit de leur faire savoir qu’on en a trop dit ou pas assez, qu’on ne saurait en rester là et que chaque jour qui passe accroît le diamètre du sourire des révisionnistes.

Une chose pour le moins étonnante est qu’à ce jour il n’y ait pas eu la moindre plainte en justice, ni de la part des institutions qui s’affirment victimes d’une forfaiture, ni de la part des familles des gens mis en cause. A moins qu’on ait, par une bizarrerie plus grande encore, déposé des plaintes sans le faire savoir.

Les raisons pour lesquelles le gouvernement britannique, très récemment converti (le 3 mai 1945) à l’idée américano-soviétique de faire un procès aux dirigeants nazis plutôt que de les exécuter "politiquement" (une option passionnément défendue par Churchill avant ce 3 mai), pourrait avoir envoyé une équipe tuer Himmler, ont toutes chances d’être honorables et si on peut déplorer pour mille raisons la non-comparution de Himmler à Nuremberg, on peut aussi comprendre que devant les effrayants problèmes suscités par l’occupation conjointe d’une Allemagne où les SS étaient tout-puissants quinze jours plus tôt, on ait jugé prudent d’expédier leur chef, surtout si l’ordre, et l’équipe chargée de l’appliquer, avaient été lâchés dans la nature à la veille ou au lendemain de la capitulation du 8 mai.

En revanche, tant qu’ils restent engagés, en violation des voeux de l’ONU, dans une guerre sans issue en Irak (que même un Berlusconi aujourd’hui se sent obligé de désavouer !), les chefs des deux principaux gouvernements occidentaux vainqueurs du nazisme peuvent sans grand risque d’erreur être jugés très inférieurs, sur le plan de la morale, de la démocratie et de la compétence politique, à leurs devanciers de 1945. Or ils viennent d’entreprendre un procès contre l’horrible Saddam Hussein, non point, comme à Nuremberg, en l’inculpant pour tous ses crimes, mais en sélectionnant ceux du début de sa carrière... à une époque où ils n’étaient pas encore ses amis -ce qu’ils ont été, ainsi que la France giscardo-chiraquienne puis mitterrandienne, pendant sa guerre contre l’Iran et jusqu’à la fin des années 1980.

Osera-t-on le pendre après ce procès en estimant les autres superflus ? Peut-être pas, mais on en prend le chemin. Dans ce cas, on pourrait vraiment dire que la victoire de 1945 n’a servi à rien et que la jurisprudence de Nuremberg est bien morte.

documents inédits sur la mort de Himmler

commentaire de ces documents

édito suivant

François Delpla, le 1er novembre 2005



---------------------
Tous droits réservés © Copyright 2004 F. Delpla
Site
sous Spip - TZR-Créations

Deprecated: Function ereg() is deprecated in /home2/fbonnus/public_html/delpla.org/inc-stats.php3 on line 37

Warning: Illegal string offset 'statut' in /home2/fbonnus/public_html/delpla.org/ecrire/inc_db_mysql.php3 on line 26

Deprecated: Function eregi_replace() is deprecated in /home2/fbonnus/public_html/delpla.org/inc-stats.php3 on line 55