Deprecated: Function ereg() is deprecated in /home2/fbonnus/public_html/delpla.org/ecrire/inc_version.php3 on line 453

Deprecated: Function ereg() is deprecated in /home2/fbonnus/public_html/delpla.org/ecrire/inc_version.php3 on line 576

Deprecated: Function eregi() is deprecated in /home2/fbonnus/public_html/delpla.org/ecrire/inc_version.php3 on line 612

Deprecated: Function ereg() is deprecated in /home2/fbonnus/public_html/delpla.org/ecrire/inc_version.php3 on line 613

Deprecated: Function eregi() is deprecated in /home2/fbonnus/public_html/delpla.org/ecrire/inc_version.php3 on line 614

Deprecated: Function split() is deprecated in /home2/fbonnus/public_html/delpla.org/ecrire/inc_version.php3 on line 760

Deprecated: Function split() is deprecated in /home2/fbonnus/public_html/delpla.org/ecrire/inc_version.php3 on line 764

Deprecated: Function ereg() is deprecated in /home2/fbonnus/public_html/delpla.org/ecrire/inc_version.php3 on line 767

Deprecated: Function eregi_replace() is deprecated in /home2/fbonnus/public_html/delpla.org/inc-cache.php3 on line 28

Deprecated: Function ereg_replace() is deprecated in /home2/fbonnus/public_html/delpla.org/inc-cache.php3 on line 48

Deprecated: Function ereg_replace() is deprecated in /home2/fbonnus/public_html/delpla.org/inc-cache.php3 on line 49

Deprecated: Function ereg_replace() is deprecated in /home2/fbonnus/public_html/delpla.org/inc-cache.php3 on line 50

Deprecated: Function ereg_replace() is deprecated in /home2/fbonnus/public_html/delpla.org/inc-cache.php3 on line 54

Deprecated: Function ereg_replace() is deprecated in /home2/fbonnus/public_html/delpla.org/ecrire/inc_acces.php3 on line 42

Deprecated: Function ereg_replace() is deprecated in /home2/fbonnus/public_html/delpla.org/ecrire/inc_acces.php3 on line 43

Deprecated: Function ereg_replace() is deprecated in /home2/fbonnus/public_html/delpla.org/ecrire/inc_acces.php3 on line 44
Site de François Delpla :Livre Aubrac
Visite guidée . prof . TV . Invectives . Editos . Bio/chro/info . FDlivres . Articles/docs . Débats . Dialogue avec les oeuvres . Lettres . Forum .
Abonnement
Rechercher
Plan
Accueil
Contact
Liens

 

FDlivres

Livre Aubrac



Conclusion



extrait précédent

Les variations des Aubrac dans leurs témoignages ont été exagérées à l’infini et se ramènent en fait à peu de chose. Pour allonger la sauce et donner l’impression d’un foisonnement de contradictions très supérieur à la normale, on a collationné tous les cas où leurs déclarations varient parce qu’ils ne mettent pas l’accent sur les mêmes choses, et tous ceux où d’autres personnes font des déclarations contraires aux leurs. Ainsi, pour être un résistant sans tache, il ne suffit pas d’avoir combattu vaillamment, il faut aussi le raconter toujours dans les mêmes termes, et s’arranger pour ne contredire aucun des témoins, journalistes, curieux et polygraphes en tous genres. Les prudents avaient raison : en période troublée, il vaut décidément mieux rester chez soi.

Ajoutons que la libération d’un chef résistant par sa femme enceinte à la tête d’un commando armé n’était pas passée complètement inaperçue à l’époque, ce qui entraîne deux conséquences trop souvent négligées : d’une part, dès que la Résistance a commencé à perdre de son influence et à se diviser, c’est-à-dire au plus tard vers 1947, il n’aurait pas manqué de témoins français et allemands pour dire que cette histoire était truquée, si elle l’avait été ; inversement, les manipulations actuelles sont permises par la raréfaction, le vieillissement, la dispersion et la perte d’audience des témoins. D’autre part, Lucie et Raymond Aubrac, qui continuaient de vivre et d’agir sans beaucoup regarder en arrière, ne pouvaient pas imaginer que leur histoire serait un jour mise en doute. Lorsqu’ils déposaient, c’était dans le cadre d’autres affaires et nullement pour exposer la leur, ce qui explique très bien un taux d’approximations et d’inattentions, encore une fois banal et très modéré.

Puisque l’attaque de Vergès, relayée par Chauvy, n’a débouché sur aucune remise en cause sérieuse du récit traditionnel, quelle démonstration de sa validité ! Puisque le témoignage des Aubrac, corroboré par celui de Ravanel, tient parfaitement, dans ses lignes maîtresses, face à l’ensemble des documents produits, il est possible à présent de tenir pour acquis les points suivants :

-  lors de la première arrestation, les autorités vichystes n’ont pas fait preuve d’une grande compréhension de la place d’Aubrac et de ses camarades dans la hiérarchie de la Résistance, en raison d’un mélange, variable suivant les individus, de sympathie et d’incompétence, tous partageant, pour des motifs divers, la volonté de ne pas les remettre à la Gestapo.

-  celle-ci, fraîchement débarquée dans un milieu hostile, n’a pas cru en sa chance d’avoir saisi si rapidement, par l’intermédiaire de ses auxiliaires français, des cadres importants, et ne les a interrogés ni longuement ni sérieusement.

-  un groupe franc a monté à l’hôpital de l’Antiquaille une évasion parfaite, après avoir fait passer aux prisonniers des produits qui les ont rendus malades.

-  par impatience, Lucie a arraché préalablement la libération de son époux en effectuant une démarche auprès du procureur.

-  ayant récupéré Raymond Aubrac à Caluire, les Allemands ont mis plusieurs jours à voir en lui le "François Vallet" arrêté le 15 mars, et probablement encore quelques jours à l’identifier comme "Aubrac, inspecteur de l’Armée secrète". Ce qui expliquerait qu’il n’ait pas été transféré à Paris le 25 juin avec la plupart des résistants arrêtés avec lui.

-  Lucie a cherché inlassablement le moyen de renouer le contact avec son époux, tout en affinant progressivement, aux yeux de ses interlocuteurs allemands, son personnage de fiancée enceinte. Elle réclama d’abord la libération de son homme, puis, un mariage, enfin un contrat de mariage.

-  ayant ainsi obtenu des renseignements sur la présence probable de Raymond dans un camion de prisonniers, la Résistance l’a attaqué victorieusement le 21 octobre 1943.

Des chercheurs paresseux, aimant les classifications nettes et incapables de penser le singulier, ne peuvent admettre que Lucie Aubrac ait réussi son parcours de funambule. Ils tiennent à ce qu’elle soit tombée, physiquement, dans les griffes de l’ennemi, et puisqu’elle refuse de le reconnaître, c’est le signe qu’elle est aussi tombée moralement. Il serait injuste de voir là une tournure d’esprit stalinienne. Elle préexistait au petit père des peuples et semble avoir des chances de lui survivre longtemps.

On a beaucoup joué sur les mots, en ce printemps 1997. Ceux qui repoussaient la calomnie se voyaient accusés de refuser le doute nécessaire à la science. Les points obscurs du dossier étaient baptisés "zones d’ombre", avec des airs entendus. L’histoire semblait avoir oublié sa mission d’établir les faits et ne se donner que celle de dévaloriser les personnes. Le présent essai se devait, avant tout, de rappeler qu’elle a le droit et le devoir de susciter des sentiments d’admiration si elle met au jour des comportements admirables.

Bravo lecteur, tu es arrivé à la fin

le 5 juin 2004



---------------------
Tous droits réservés © Copyright 2004 F. Delpla
Site
sous Spip - TZR-Créations

Deprecated: Function ereg() is deprecated in /home2/fbonnus/public_html/delpla.org/inc-stats.php3 on line 37

Warning: Illegal string offset 'statut' in /home2/fbonnus/public_html/delpla.org/ecrire/inc_db_mysql.php3 on line 26

Deprecated: Function eregi_replace() is deprecated in /home2/fbonnus/public_html/delpla.org/inc-stats.php3 on line 55

Warning: Illegal string offset 'statut' in /home2/fbonnus/public_html/delpla.org/ecrire/inc_db_mysql.php3 on line 26

Warning: Illegal string offset 'statut' in /home2/fbonnus/public_html/delpla.org/ecrire/inc_db_mysql.php3 on line 26

Warning: Illegal string offset 'statut' in /home2/fbonnus/public_html/delpla.org/ecrire/inc_db_mysql.php3 on line 26

Warning: Illegal string offset 'statut' in /home2/fbonnus/public_html/delpla.org/ecrire/inc_db_mysql.php3 on line 26